Voeu sur les migrants

Mon intervention au conseil municipal du 29/06/2018

« Qui pourrait fermer les yeux quand des hommes, des femmes, des enfants, après avoir fui leur pays vivent dehors ? A Nantes, il existe une urgence humanitaire à laquelle il faut apporter une réponse. C‘est une question de dignité des personnes.
Nous tenons à saluer le travail considérable des associations qui accueillent et accompagnent au quotidien, dans des conditions de plus en plus difficiles.
Nous pouvons être fiers du droit d’asile mais n’oublions pas qu’il ne concerne pas tous les migrants.

Votre vœu demande :
« au gouvernement, de mettre en œuvre et de coordonner au niveau national une politique d’accueil des personnes migrantes qui soit digne du pays des droits de l’homme » cela rejoint votre leitmotiv : « l’état doit prendre ses responsabilités » Mais autant vous nous faites part régulièrement dans cette enceinte de votre opinion sur de nombreux sujets nationaux : droit de vote des étrangers, ,ici loi immigration … autant sur ce sujet vous ne développez jamais ce que vous pensez nécessaire pour faire face à la crise migratoire!

En nov 2015, je vous avais déjà demandé de préciser votre position. Il y avait alors 120 à 150 personnes qui arrivaient par mois, 1400 personnes sur l’année. Aujourd’hui, on est sur des chiffres de 50pers/j et 1500 pers/mois
Oui, le rôle des associations est d’offrir un accueil inconditionnel. Oui, nous sommes tous d’accord, sur la question de l’aide d’urgence et nous avons voté à plusieurs reprises les subventions en ce sens mais le rôle du politique ce n’est pas juste de gérer l’urgence, c’est aussi prendre en compte la réalité pour mesurer si les conditions d’un accueil digne et durable sont réunies : logement, emploi, apprentissage de la langue et de la culture françaises…? Le rôle du politique c’est aussi de traiter les causes, d’anticiper pour construire l’avenir.

Vous désignez par migrantes des personnes avec des statuts différents. Il y a des migrants en situation légale et d’autres en situation illégale. Des migrants dont la demande d’asile est acceptée, d’autres dont la demande est en cours et d’autres déboutés même après un recours.
Concrètement Mme le Maire que fait-on des personnes déboutées du droit d’asile ?
Qu’est ce qui est digne du pays des droits de l’homme : tous les régulariser ?leur faire miroiter une perspective d’avenir en situation illégale ? les expulser?

Sur ce vœu le conseil municipal demande 3 choses : la première est concrète et nous la partageons.
Toutefois en tant que maire de la 6éme Ville de France, nous nous étonnons que vous ayez besoin de passer par un vœu municipal pour obtenir un RDV avec la Préfète de Loire-Atlantique.
Les 2 autres redonnent tout son sens au terme vœu. Ca dégouline de bonnes intentions, cela n’engage pas et ne résoud rien : Cela me fait penser à « je souhaite la paix dans le monde »
Or ce qui intéresse les nantais, c’est votre capacité à gérer l’urgence mais aussi connaitre vos préconisations, pour résoudre le problème en amont ?

By | 2018-07-03T16:26:32+00:00 3 juillet 2018|Conseils municipal et métropolitain|