Le 1er janvier 2016, la SEMITAN supprimait de la vente le Ticket Tarif Réduit  (TTR). Le tarif réduit devient accessible seulement par le biais d’un abonnement à la carte Libertan.  Aujourd’hui, les utilisateurs du tarif réduit sont des familles nombreuses (60,1%), des +60 ans non imposables (32,4%), des personnes handicapées ou invalides de guerre.

A plusieurs reprises, nous avons interpellé la présidente de Nantes Métropole, Johanna Rolland, afin que la vente de ce ticket soit rétablit, sans succès. En juin 2016, j’ai déposé un recours, soutenue par les élus de la droite et du centre de Nantes.

Le 7 mars 2018, le tribunal administratif de Nantes a donné tort à Nantes Métropole:


Pourquoi suis-je allée en justice sur ce sujet?

1. La suppression du Ticket Tarif Réduit entrainait une rupture d’égalité. Il n’y a plus égalité de traitement entre les usagers, puisque pour les utilisateurs du Tarif Réduit, les modalités sont plus contraignantes que pour les autres usagers: plus d’accès aux distributeurs. Cela a compliqué la vie de certaines familles nombreuses.

2. Un déni de l’accès aux droits: alors que certaines personnes remplissent les critères  définis pour bénéficier du Tarif Réduit, ils ne peuvent pas y accéder. C’est notamment le cas de ceux qui viennent occasionnellement sur Nantes pour le tourisme, des RDV médicaux….

3. Une exclusion des plus fragiles pour 2 raisons:

  • Pour connaître l’existence du TTR, consulter son relevé Libertan, il faut avoir accès à Internet, or nous savons qu’une part  des plus précaires ou des ainés n’ont pas cette possibilité. J’ai rencontré  des personnes âgées qui pensaient que le Tarif réduit n’existait plus puisqu’il n’était plus proposé au distributeur. Elles payaient donc plein tarif en utilisant moins les transports en commun par souci d’économie.
  • Bertrand Affilé, vice président de Nantes Métropole a toujours soutenu que la tarification solidaire compensait la suppression du TTR. C’est FAUX, notamment pour les utilisateurs occasionnels.  La tarification solidaire, que nous avons voté, permet des réductions sur l’abonnement annuel, en fonction de son quotient familial. Ainsi, avec la tarification solidaire, un retraité bénéficiant de 50% paierait 16,40€/mois au lieu de 7,36€/mois avec le TTR, s’il prend 8 fois les transports en commun. Un père de famille nombreuse bénéficiant de 70% de réduction paierait 17,76€ /mois avec la tarification solidaire , soit le prix de 19 TTR.

En conséquence, je demande à Johanna Rolland de rétablir le Ticket Tarif Réduit. S’il est souhaitable de faire la promotion de la carte Libertan et d’encourager son utilisation, pour des motifs économiques, elle ne doit pas générer plus d’exclusion, notamment des plus précaires.

Je remercie vivement tous ceux qui m’ont soutenue dans cette action.