Après avoir interrogé à plusieurs reprises le maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole par oral et écrit et sans réponse probante de sa part nous engageons une procédure judiciaire lui demandant de « recadrer » son délégataire, la Semitan, pour que les tickets tarifs réduits soient de nouveau disponibles à la vente comme il est prévu dans le contrat de délégation de service public.
Il convient de respecter l’égalité d’accès des usagers en leur laissant le libre choix de souscrire un abonnement ou d’utiliser des tickets comme les autres usagers.
Cette disparition du ticket Tarif Réduit pénalise les utilisateurs occasionnels ayant droit à ce tarif.